Le village
Les associations

Associations Martialaises

 ↑  
Autour de chez nous
Les Services

Bonnes adresses

 ↑  
Annonces

Annonces.png

 ↑  
Ce site dans votre langue

French English Arabic Bulgarian Catalan Chinese (simplified) Chinese (traditional) 
Croatian Czech Danish Dutch Filipino Finnish German 
Greek Hebrew Hindi Indonesian Italian Japanese Korean 
Latvian Lithuanian Norwegian Polish Portuguese Romanian Russian 
Serbian Slovak Slovenian Spanish Swedish Ukrainian Vietnamese 

Plugin TranslatorBox par Dipisoft
Merci à Google Traduction

Sortir ....

Les Echos de la Bouriane en concert

Château de LANTIS le dimanche 8 Avril 2018 à 16h00.

Ce concert offrira un répertoire de la Renaissance 

La participation est libre.

N’hésitez pas à venir partager un moment d’émotions musicales.

.Affiche_concert_Lantis.jpg


Vous aimez chanter et avez envie de partager des émotions ? Alors n’hésitez pas à venir nous écouter et pourquoi pas nous rejoindre, nous vous accueillerons chaleureusement.

Les répétitions ont lieu chaque jeudi de 20h à 22h  à l' Ecole de musique de Gourdon (46)

Mieux nous connaître : echosdelabouriane.bznjm.fr

ou nous contacter au n° 06 29 31 07 88 et 06 07 11 23 23


Saint Martial de Nabirat

Saint Martial de Nabirat

Toponymie

Le nom de la commune se réfère à saint Martial, évêque de Limoges au IIIe siècle, et à la proximité de Nabirat.

En occitan, la commune porte le nom de Sent Marçal de Nabirac.

Histoire

L'église Saint-Martial fut bâtie à l'époque romane. La première mention écrite connue du lieu remonte au XIVe siècle, sous la forme Sanctus Martialis prope monte Domae (« Saint Martial près du mont de Domme »).

En 1828, la commune de « Saint-Martial » prend le nom de « Saint-Martial-de-Nabirat ».

En 1973, elle fusionne avec la commune de Saint-Aubin-de-Nabirat sous le nom de Saint-Martial-et-Saint-Aubin-de-Nabirat. Cette fusion est annulée en 1984, et les deux communes initiales sont rétablies.

Politique et administration

Rattachements administratifs

La commune de Saint-Martial-de-Nabirat a, dès 1790, été rattachée au canton de Daglan qui dépendait du district de Sarlat jusqu'en 1795, date de suppression des districts. Lorsque ce canton est supprimé par la loi du 8 pluviôse an IX (28 janvier 1801) portant sur la « réduction du nombre de justices de paix », la commune est rattachée au canton de Domme dépendant de l'arrondissement de Sarlat (devenu l'arrondissement de Sarlat-la-Canéda en 1965).

Intercommunalité

Fin 1997, Saint-Martial-de-Nabirat intègre dès sa création la communauté de communes du Canton de Domme. Celle-ci est dissoute au 31 décembre 2013 et remplacée au 1er janvier 2014 par la communauté de communes de Domme-Villefranche du Périgord.

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Martial-de-Nabirat


   Placée au coeur du canton de Domme, à quasi-équidistance de Daglan, Cénac-et-Saint-Julien, Nabirat, Saint-Aubin-de-Nabirat, Florimont-Gaumier et Bouzic, notre commune de Saint-Martial-de-Nabirat est le trait d ’union entre le Sarladais et le département du Lot.

C’est sans complexe que Saint-Martial assume son double destin de village-rue et de village traditionnel. Depuis quelques années profondément rénové et embelli, notre bourg n’a plus à rougir d’un quelconque retard dû à sa situation un peu à l'écart de tout, en zone de ruralité profonde comme on dit. De ce qui aurait pu rester un handicap, nous avons même fait un atout, qui intéresse a la fois les touristes, de plus en plus attirés par toutes les formes du tourisme vert, les familles périgourdines, qui y trouvent un havre de paix pas trop éloigné de leur lieu de travail, et les retraités avides de calme champêtre dans un cadre de vie de qualité. Car nul ne le contestera, il fait bon vivre a Saint-Martial de Nabirat.

VillageVillage  Saint-Martial-de-Nabirat reste marqué par son passé de village rural, et c’est tant mieux car une partie non négligeable de nos touristes citadins en transhumance estivale — les géographes ont une jolie expression pour eux : les “ urbains bucoliques ” — viennent certes en Périgord pour visiter Sarlat, une fois ou deux, et aussi faire le tour des châteaux, des grottes, mais surtout pour se baigner dans la Dordogne et séjourner an calme, loin de toute agitation, dans un cadre de nature préservée. Autrement dit, ce qu’ils recherchent, peut-être sans le savoir vraiment, c’est de reprendre pied, le temps des vacances, dans cet Eldorado campagnard qu’est l’ancienne civilisation agricole pour notre imaginaire contemporain.

Campé sur sa tradition rurale, mais ravalé, modernisé, embelli et fleuri, le village joue sa carte dans un Perigord Noir désormais voué à l’économie du tourisme. Sa situation a l’intérieur des terres, mais a proximité des sites de la vallee de la Dordogne, est en fait un atout majeur : toutes les études montrent que les vrais amateurs du Perigord, ceux qui séjournent, apprécient de plus en plus cette équation. Entre les touristes qui viennent y passer leurs vacances, les enfants du pays qui reviennent y finir leurs jours, les familles et tous les amoureux de la campagne qui choisissent de s’y enraciner, Saint-Martial-de-Nabirat a encore de beaux jours devant lui.


Page lue 924 fois
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



 
Quelques photos...

Jardins, fleurs, tourterelles ...

Quid_1.jpgQuid_4.jpgQuid_5.jpgQuid_6.jpgQuid_2.jpg

bien vivre à St Martial

 ↑  
 
Webmaster - Infos
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
 ↑  
Se connecter

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  25667 visiteurs
  1 visiteur en ligne

  Nombre de membres 8 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑  
Document généré en 0.04 seconde